Catégories
garage critique sorties une

Critique – Entre la vie et la mort (G. Gederlini, 2022)

Si les auteurs chevronnés et les artisans consciencieux ont su exploiter son potentiel, le polar francophone peine malgré tout à sortir de son impasse. La faute à la résurgence, pour un nombre important des représentants du genre, des mêmes intentions et surtout des même tares. Comprenez un scénario balisé, en forme de déclaration d’amour un […]

Catégories
entretiens du troisième type une

Entretiens du Troisième Type – FABRICE DU WELZ (Inexorable)

A l’occasion de l’Etrange Festival 2021, où son nouveau long-métrage Inexorable était projeté, le réalisateur Fabrice Du Welz nous a accordé un très généreux entretien. Il y revient (entre autres) sur ses thèmes de prédilection, ses influences notables, mais aussi sur l’industrie du cinéma.

Catégories
garage critique une

Critique – Inexorable (Fabrice Du Welz, 2022)

– Ça veut dire quoi “inexorablement” ? – Ça vient d’“inexorable”. C’est un truc qui doit se passer, quelque chose de fatal… Adoration (Fabrice Du Welz, 2019) Révélation Au détour de ce bref échange juvénile, la Gloria d’Adoration annonçait déjà telle une pythie le spectre de sa prochaine incarnation, sans pitié, intraitable, apocalyptique, Inexorable. En […]

Catégories
chroniques hurlantes une

« Plan par Plan » – Les Yeux sans visage (Georges Franju, 1960)

Théoricien, critique, professeur de mise en scène à l’ESRA et scénariste, Jean-François Tarnowski a toujours envisagé le cinéma par le prisme de l’affect, un art dont « la finalité ultime (…) est l’émotion dramatique1 », pour reprendre ses mots. Disparu prématurément en 2005, celui que ses étudiants surnommaient « Tarno » reste l’un des plus […]

Catégories
garage critique Un Oeil dans le Rétro une

Un Oeil dans le Rétro – Peur sur la ville (H. Verneuil, 1975)

Légende du cinéma populaire français, Jean-Paul Belmondo est mort. Grand comédien de théâtre, visage fondateur de la Nouvelle Vague, alter ego de Jean-Pierre Melville, star du cinéma d’action hexagonal et finalement icône du cinéma d’auteur chez Lelouch ou Blier… Belmondo aura campé tous les rôles avec une espièglerie et une versatilité sans égales, et ce […]

Catégories
garage critique sorties une

Critique – Benedetta (Paul Verhoeven, 2021)

Miracle profane Paul Verhoeven a souvent interrogé l’envers profane de la mystique chrétienne, au travers de récits populaires et triviaux lui permettant justement de mettre à mal les institutions dominantes. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si, pendant près de trente ans, le cinéaste a essayé de monter un film portant sur la vie de […]

Catégories
garage critique sorties une

Critique – Comment je suis devenu super-héros (Douglas Attal, 2020)

Premier film du réalisateur français Douglas Attal, Comment je suis devenu super-héros était une proposition que nous attendions avec impatience, du fait de son incursion dans un genre populaire – le film de super-héros – que le cinéma français n’avait jusqu’alors pas abordé de façon aussi franche, en dépit du rôle déterminant qu’a joué la […]

Catégories
garage critique sorties une

Critique – The Deep House (Alexandre Bustillo, Julien Maury, 2021)

Aux sources de l’horreur Depuis À L’Intérieur, leur premier long-métrage sorti en 2007, Alexandre Bustillo et Julien Maury se sont petit à petit imposés comme les dignes représentants d’un cinéma français authentiquement horrifique. En effet, à l’heure où les films dits « d’horreur » ne cessent de s’hybrider aux genres – pudiques – institutionnellement admis, leur […]

Catégories
garage critique sorties une

Critique – Méandre (Mathieu Turi, 2021)

Fort de son expérience d’assistant-réalisateur auprès de cinéastes d’envergure (Tarantino, Eastwood…), Mathieu Turi avait patiemment aiguisé la maîtrise de son art jusqu’à la réalisation de Hostile, son premier long-métrage sorti en 2018. Familier du cinéma de genre depuis ses courts-métrages de jeunesse, il réinvestit aujourd’hui le grand écran avec Méandre, film-concept lorgnant aussi bien du […]

Catégories
garage critique Un Oeil dans le Rétro

Un Oeil dans le Rétro – L’Assassin habite au 21 (H-G. Clouzot, 1942)

Coup d’essai, coup de maître Lorsqu’il signe son premier long en 1942, Henri-Georges Clouzot n’a rien d’un complet débutant. Après un court-métrage tourné en 1931, La Terreur des Batignolles, il part aux studios Babelsberg, en Allemagne, pour assurer aux côtés d’Anatole Litvak la traduction d’opérettes. C’est là-bas qu’il découvre pour la première fois les œuvres […]