Catégories
garage critique sorties une

Critique – Cruella (Craig Gillespie, 2021)

Pour saisir l’ampleur de la déliquescence artistique du studio Disney, il suffit de comprendre la raison qui le pousse à « remaker », en live action, ses grands classiques de l’animation. Qu’ils s’éloignent plus ou moins de l’œuvre originale (Maléfique 1 & 2, Dumbo, Mulan) ou versent, au contraire, dans le copié-collé nostalgique (La Belle et la […]

Catégories
garage critique sorties une

Critique – Sans Un Bruit 2 (John Krasinski, 2021)

Que reste-t-il aujourd’hui de Sans Un Bruit ? Si le troisième long-métrage de John Krasinski a su se tailler une réputation solide auprès du grand public (en attestent ses 324 millions de dollars de bénéfices), le souvenir qu’il laisse chez certains amateurs d’horreur reste mitigé. Une mise en place horrifique honnête et consciencieuse, fragilisée par un […]

Catégories
garage critique Un Oeil dans le Rétro une

Un Oeil dans le Rétro – Basic Instinct (Paul Verhoeven, 1992)

Apparue pendant les années 80, la mode éphémère du « thriller érotique » a connu son apogée pendant la décennie suivante, avant de péricliter dans les rayons direct-to-video. Barbet Schroeder (J.F. recherche appartement), William Friedkin (Jade), David Cronenberg (Crash)… nombreux sont les cinéastes à s’y être essayé, avec plus ou moins de succès. Aucun en revanche n’a […]

Catégories
garage critique sorties une

Critique – Raya et le dernier dragon (C. Lopez Estrada, D. Hall, 2021)

Au sein du paysage lisse et formaté qu’est devenu le cinéma de Disney, le secteur animation du studio a toujours fait figure d’exception, parvenant à lier avec savoir-faire objectifs commerciaux et ambitions créatives. Les récents succès critiques et publics de Zootopie, Vaiana ou encore La Reine des Neiges en attestent. Cependant, l’arrivée de Disney+ a […]

Catégories
garage critique Un Oeil dans le Rétro

Un Oeil dans le Rétro – À Bout de Course (Sidney Lumet, 1988)

« (…) Lorsque j’ouvre un scénario à la première page, j’accepte de le suivre là où il me mènera. (…) Un scénario n’a pas à s’inscrire dans la continuité du thème de mon œuvre. Je n’ai pas de thème. » Sidney Lumet, Faire un film, 1995 Plus qu’une simple remise en question du concept d’auteur, cette citation […]

Catégories
garage critique Un Oeil dans le Rétro

Un Oeil dans le Rétro – L’Assassin habite au 21 (H-G. Clouzot, 1942)

Coup d’essai, coup de maître Lorsqu’il signe son premier long en 1942, Henri-Georges Clouzot n’a rien d’un complet débutant. Après un court-métrage tourné en 1931, La Terreur des Batignolles, il part aux studios Babelsberg, en Allemagne, pour assurer aux côtés d’Anatole Litvak la traduction d’opérettes. C’est là-bas qu’il découvre pour la première fois les œuvres […]

Catégories
garage critique sorties une

Critique – Le Dernier Voyage (Romain Quirot, 2021)

« Que c’est beau, les voyages… » Depuis plusieurs décennies maintenant, le cinéma de genre hexagonal n’en finit plus d’éclore, de proposer des choses nouvelles, radicales, profondes, à défaut de souvent rencontrer son public. Victimes en série de distributions hasardeuses et autres contresens marketing, les films dits de genre français en viennent finalement à trouver refuge dans […]

Catégories
garage critique sorties une

Critique – La Femme à la fenêtre (Joe Wright, 2021)

Fenêtre sur rue Depuis sa sortie le 14 mai dernier sur Netflix, la nouvelle exclusivité de la plateforme signée Joe Wright n’en finit plus de subir les assauts d’une critique assassine. D’aucuns l’accusent d’user d’une esthétique artificielle faussement cathartique tandis que d’autres lui reprochent, évidemment, de crouler sous le poids de son inspiration première : le […]

Catégories
garage critique sorties

Critique – Mortal Kombat (Simon McQuoid, 2021)

Prophéties, castagne et grosses bestioles Devenue franchise incontournable du jeu vidéo depuis la sortie du premier volet en 1992 sur Arcade, Mortal Kombat a déjà connu, par deux fois, les affres d’une adaptation au cinéma. Un premier long-métrage signé Paul W.S. Anderson (dont les gamers ne retiennent que le rire d’un Christophe Lambert excessivement chevelu) […]