Catégories
actus planétaires

James Bond : Nom de code IOI

A moins que vous ne soyez en hibernation, deux événements majeurs ont eu lieu hier. Le premier concerne le marché des agents libres en NBA, mais ça n’a absolument aucun intérêt ni sur le site, ni dans cet article. Le deuxième est l’annonce du développeur IO Interactive, qui a publié sur Twitter une courte bande-annonce de son prochain projet, intitulé sobrement : Project 007.

Après l’agent 47, c’est un autre matricule célèbre de la pop culture qui sera modernisé par le non moins célèbre studio danois. Et pour cause : le dernier jeu James Bond (007 Legends) date tout de même de 2012, et n’a pas DU TOUT été le succès critique espéré. Sur le papier, cette annonce a l’avantage de sécuriser la mécanique ludique de ce prochain jeu, IO Interactive ayant réussi avec Hitman à propulser le « level design » d’environnements type « bacs à sable » vers des sommets difficilement égalés de nos jours.

Hakan Abrak, PDG de IO Interactive, a annoncé la couleur selon le magazine américain Entertainment Weekly. Pour lui, le jeu est une « monumentale entreprise » :

Je crois sincèrement que IO Interactive, en étroite collaboration avec nos partenaires créatifs chez EON et MGM, peut offrir quelque chose d’extrêmement spécial à nos joueurs et à nos communautés. Notre équipe passionnée est ravie de laisser libre cours à sa créativité dans l’univers emblématique de James Bond et de créer le jeu le plus ambitieux de l’histoire de notre studio.

Hakan Abrak, dans les colonnes de Entertainment Weekly (traduction par nos soins).

L’annonce, selon le communiqué de IOI montre par ailleurs l’ambition encore illimitée du développeur face à son nouveau projet :

Voici Bond, James Bond. « Project 007 » (titre de travail) est un tout nouveau jeu vidéo en cours de développement chez IO Interactive. Avec une histoire totalement inédite, les joueurs incarneront le plus célèbre agent secret du monde pour gagner leur propre matricule 00 dans la véritable première « origin story » de James Bond. IO Interactive est actuellement en train de recruter des talents autour du monde pour rejoindre l’équipe afin de façonner cet excitant et unique titre.

Communiqué officiel de IO Interactive sur leur site Internet (traduction par nos soins).

Toujours chez EW, l’une des têtes pensantes de MGM Robert Marick a déclaré qu’il s’agirait de « l’un des jeux les plus iconiques de l’histoire du personnage » :

« « En collaboration avec nos partenaires d’EON et la talentueuse équipe d’IO Interactive, nous prévoyons d’apporter une nouvelle vision de cette franchise légendaire aux joueurs et aux fans de Bond du monde entier. […] IO Interactive est un maître dans l’art de créer des mondes vivants où se régit une narration immersive. »

Robert Marick, dans les colonnes de Entertainment Weekly (traduction par nos soins).

Et c’est au travers de cette idée de « narration immersive » qu’apparaissent chez nous quelques embryons de nuance, voire de crainte. Comme on le disait en amont, l’idée de prendre ce développeur assure a minima à la franchise une certaine sécurité en terme de prise en main. La garantie, comme annoncée plus haut, d’une histoire totalement inédite et d’une « origin story » (« Earn your 00 status » nous donne en tout cas une vraie sensation de « reboot ») est salvatrice. Toutefois, on ne peut s’empêcher de penser à l’incroyable forme de facilité que peut constituer le projet de la firme danoise. Explications : si les principes et la finalité des actes de 007 et 47 ne sont pas les mêmes, leurs manières d’infiltration (discrétion, neutralisation, séquences d’action de dernière chance) ont de nombreuses similarités. De plus, la manière de les incarner passe aussi par leur relatif malléabilité caractérielle, offrant un principe d’incarnation ludique et narrative assez similaire entre les deux personnages…

Il n’est donc pas interdit de voir en IOI, déjà à la peine dans les deux derniers niveaux nettement moins inventifs de Hitman 2 et dans la plate narration des deux derniers volets de l’homme tatoué, se complaire dans une idée de gameplay identique entre les deux licences, avec une panoplie d’intrigues à suivre et des informations à récupérer dans des mondes ouverts plus dirigistes qu’il n’y parait. Il n’est pas non plus impossible que le récit des nouvelles aventures de Bond sur les consoles soit aussi déstructuré ou érigé sur la base de plusieurs contrats l’amenant au grand méchant du jeu, répétant ainsi la mécanique narrative propre à celles de l’agent 47. C’est une crainte, infondée jusqu’ici mais possible, que l’on peut avoir et qui nous fait dire que nous ne sommes à l’abri de rien.

Remarquez, on est même pas à l’abri que Mourir peut attendre soit un bon film. C’est pas fou ça ?

Par Tanguy Bosselli

Rédacteur en chef adjoint du Grand Oculaire. J'attends rien des hommes à part Shenmue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s