Catégories
actus planétaires

System of a Down sort deux nouveaux morceaux après 15 ans d’attente

On pensait tout espoir réduit à néant, et pourtant. Presque 15 ans après Hypnotize, leur dernier album sorti en date, System of A Down sort par surprise non pas un, mais deux nouveaux morceaux : « Protect The Land » et « Genocidal Humanoidz ».

Un retour pour le moins inespéré, puisque depuis leur reformation en 2011, il aura été communément admis de la part des fans et du groupe lui-même qu’aucun nouvel album n’était en prévision, pour des raisons de conflits artistiques internes. Mais il faut croire que ces considérations humaines sont bien faibles face à l’urgence du moment, en l’occurrence ici, l’invasion que subit actuellement l’Arménie et l’Artsakh, leurs pays d’origine, par les armées turques et azerbaïdjanaises (voir leur lettre ouverte).

En réaction à cette invasion invisibilisée par la presse occidentale, le groupe accouche donc de deux morceaux plus politiques que jamais. On peut noter une certaine continuité thématique avec leurs deux derniers albums, le dyptique Mezmerize/Hypnotize sorti en 2005 et 2006. Mais il existe également une continuité artistique, puisqu’ils en reprennent par ailleurs beaucoup de leurs traits musicaux. « Protect The Land » est sans aucun doute le plus calme des deux morceaux, et remet en valeur la présence vocale du guitariste Daron Malakian, qui avait déjà plus ou moins repris les rênes depuis ces deux derniers albums. Un morceau calme et néanmoins puissant dans son chant et ses accords, qui rappellent beaucoup les albums solo du guitariste, sortis sous le nom Scars on Broadway en 2005 et en 2018.

« Genocidal Humanoidz », quant à lui, est nettement plus énervé et rappelle des chansons comme « Attack », sans atteindre néanmoins les degrés de folies atteints dans leurs sorties d’antan. Si l’on prend évidemment plaisir à retrouver l’univers caractéristique du groupe, reste qu’il s’agit bien ici de morceaux réalisés dans l’urgence, donc sans la précision créatrice qui avait fait leur succès, mais dont on perçoit encore la rage caractéristique. Et c’est déjà pas si mal pour une sortie aussi inespérée.

En attendant leur futur concert au Hellfest 2021 (espérons), Daron Malakian devrait bientôt enregistrer un troisième album de Scars on Broadway, tandis que Serj Tankian sortira cet automne son EP Elasticity, condensé d’idées non retenues pour le sixième album avorté du groupe. Mais avec cette sortie soudaine, l’espoir est permis, une fois encore… Pourquoi pas une série d’EP comme a décidé de le faire Bring Me The Horizon par exemple ?

Sorties le 6 octobre 2020, avec Daron malakian (guitare, chant), Serj Tankian (chant), Shavo Odadjian (basse), John Dolmayan (batterie).

Par Tanguy Renault

Mon mantra : Si le film ne s'appelle pas "Grave", c'est automatiquement moins bien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s