Catégories
actus planétaires

Franquin : Un peu d’Idées Noires dans cet optimisme ambiant…

« Lorsqu’après avoir lu une page d’Idées Noires de Franquin, on ferme les yeux, l’obscurité qui suit est encore de Franquin. »

– Gotlib, d’après une citation de Sacha Guitry.

Je ne sais pas s’il est utile de vous rappeler qui est André Franquin. Il y a de très fortes probabilités que vous l’ayiez déjà rencontré, au détour d’un Spirou Magazine ou en suivant la trace du marsupial le plus célèbre de Palombie. Mais vous rappelez-vous de ses Idées Noires ?

Planche publiée par l’éditeur Fluide Glacial sur son compte Twitter.

Né en 1977 de l’imagination débordante du dessinateur et d’Yvan Delporte (aussi scénariste du fantastique Schtroumpfissime de Peyo), le concept d’Idées Noires se résume en une succession de sketches en noir et blanc emplis d’un humour absurde et très grinçant. Toute l’actualité de l’époque y passait : le débat sur la peine de mort, la peur du nucléaire, l’économie déclinante en période de Vingt Piteuses, l’écart grandissant entre les classes sociales… Un réservoir de méchanceté sans cesse sur le fil, un anarchisme débonnaire jusqu’au boutiste qui rendait le tourné de pages parfois difficile.

Planche publiée par l’éditeur Fluide Glacial sur son compte Twitter.

Dans tous les cas, cette succession de planches cyniques a fait le bonheur du Trombone illustré, supplément de Spirou, ainsi que celui de Fluide glacial jusqu’en 1983. Raisons relatives, comme dit plus haut, au fait qu’elle représentait parfaitement une époque révolue. Hein ? Comment ça, rien n’a vraiment changé ? Ah bon… En tout cas, Fluide Glacial semble l’avoir compris avant moi, puisqu’une nouvelle réédition de l’intégrale d’Idées Noires est sortie dès aujourd’hui, mercredi 4 novembre 2020. Une réédition particulière puisque voulant rendre hommage, selon les tweets de l’éditeur, à la plume de Franquin. Nouvelle encre, remise en page selon les souhaits de l’auteur, nouvelle précision du trait : tout y est passé pour que l’objet soit le plus beau possible.

Une réédition qui fait suite à la très belle reprise de 2001, déjà publiée par l’éditeur créé entre autres par Gotlib. Alors certes, on peut pas dire que les pages de Idées Noires soient celles qui remontent le moral durant l’acte II de ce confinement. Mais l’indémodable plume de Franquin, criante de modernité et d’humour, loin des univers colorés de ses figures légendaires, est à (re)découvrir si l’on souhaite creuser encore plus son univers rempli quasi intégralement de chefs d’oeuvre.

Idées Noires est disponible en librairie (par l’intermédiaire du « Click & Collect ») et autres plate-formes de vente au prix de 16,90€.

Par Tanguy Bosselli

Rédacteur en chef adjoint du Grand Oculaire. J'attends rien des hommes à part Shenmue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s