Catégories
garage critique sorties terrestres

Critique – Last Words (Jonathan Nossiter, 2020)

Last Words, réalisé par Jonathan Nossiter et détenteur du label Cannes 2020, est l’adaptation du livre Mes derniers mots de Santiago Amigorena. Le film narre l’histoire d’un jeune homme dans un monde post-apocalyptique, dernier survivant d’une humanité qui s’est éteinte progressivement. Il revient sur son parcours, sur comment est-ce qu’il a rencontré Shakespeare, un vieil homme dans la cinémathèque de Bologne. Il raconte aussi comment cette personne lui a fait découvrir et transmis l’amour d’un art disparu, et témoigne des derniers jours des rares survivants sans cesse immortalisés par la caméra du protagoniste.

Last Words s’impose très vite comme un de ces films de science-fiction « arty », avec des paysages désolés dans lesquels déambulent des personnages issus de nationalités diverses : des survivants issus de tous horizons se retrouvent dans ce microcosme constitué par ce camp de fortune. Il n’y a guère de logique à la géographie des lieux puisque l’Europe semble être devenu une zone désertique, dans laquelle ont sévi guerres et pandémie, à présent terminées, ne laissant qu’une poignée d’humains derrière elles. Il ne reste alors qu’un espoir : celui de la solidarité et de l’amour, mené par une passion du cinéma. C’est même le septième art qui créé cette communion puisqu’il rassemble tous les curieux autour d’un seul et même objet, à savoir une caméra. C’est poétiquement très beau et très didactique, tant le propos autour du cinéma tend à apporter une instructif théorique du sujet.  

Ce joli postulat ne suffit cependant pas à tenir sur la durée : le film s’étiole sur ses deux heures, laissant place à un bavardage incessant et intempestif. Ce verbiage abusif étouffe complètement la beauté de la situation, ne laissant jamais l’œuvre se concentrer sur l’instant présent et, par conséquent, brisant cette volonté de profiter et d’immortaliser chaque petite chose, chaque petit espoir de reconstruire un jour un monde meilleur. On en vient rapidement à regarder sa montre et c’est là le premier défaut de cette proposition originale. Le second réside en une mise en scène un peu faible puisque les plans manquent souvent de grâce et les paysages ne sont pas assez incarnés ou bien pas assez troublés par la présence d’humains en leur sein. Last Words est malheureusement visuellement trop faible et c’est bien dommage puisqu’un soin plus particulier apporté à l’image aurait permis d’instaurer une ambiance plus propice à la poésie et la beauté de cette reconstruction. Au contraire, le petit jardin imaginé par un personnage semble fade, les ruines d’Athènes comme héritage d’un monde idyllique sont effacées sous une photographie blafarde et rien ne permet d’apprécier l’impact visuel d’un nouveau monde. En revanche, la mer, colorée en rouge, apporte un oxymore particulier, une terrible beauté puisqu’autant synonyme de mort que d’appréciation esthétique dans un univers qui ne laisse pas place au superficiel.

Il ne reste que quelques éléments auxquels s’accrocher, comme le personnage solaire d’un excellent Stellan Skarsgard. Mais il est bien dommage de constater qu’une si belle idée et qu’une telle déclaration d’amour au cinéma, enrobée de fable écologique et ode à l’universalité d’un art soit paradoxalement si plombée par un long bavardage insupportable, qui ne laisse plus aucune place à l’image. Le film aurait sans cesse fait une belle œuvre inoubliable s’il avait durée 30 minutes de moins, on regrette donc ses longueurs et on tente de se concentrer sur son bel essentiel, malheureusement beaucoup trop étouffé.

Sorti le 21 octobre 2020, réalisé par Jonathan Nossiter, avec Nick Nolte, Kalipha Touray, Charlotte Rampling.

Note : 2 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s